breuil.jpg

BREUIL Sébastien

Technicien de Recherche :

Corps :

Technicien de Recherche : Chimie analytique

Equipe :

Sol&Tox 

TS Contaminants / Biodiversité Paysage

Année d'arrivée à l'INRAE :

2003

Formation :

BTSA PA

Fonction principale et transversale, responsabilités :

Technicien chimie analytique / Suivie, entretien site expérimentaux / Dosage-Mesures

Ce que je fais : 

Analyse C en solution

mesure pH / Mesure conductivité

Prélèvement préparation échantillon

Minéralisation HF-HNO3

Techniques, instruments, méthodes et dispositifs utilisés :

pH mètre, TOC Schimadzu … MO du laboratoire et Normes

En dehors du travail (centres d’intérêt):

Photographie, Ski, Foot, Rando, Prendre le temps de ne rien faire !

Lien personnel (Linkedin, page perso…) :

        

SB1
sb2
sb3
sb4

sebastienbreuil.com  

https://sebastien2885.wixsite.com/clindoeil 

Sebastien Breuil

sebastienbreuil.photographe

sebastien.breuil

SB

 

HAL : Dernières publications

  • [hal-04488362] Ecotoxicité des contaminations diffuses en sols périurbains : intérêt d’Enchytraeus albidus comme outil de diagnostic environnemental

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Marine Ripoche) 04 Mar 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04488362
  • [hal-04487821] Cinétique de bioaccumulation du cuivre et du cadmium chez l'enchytréide Enchytreus albidus : Influence de la nature du sol

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Adrien Blanchard) 04 Mar 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04487821
  • [cea-02632508] En direct de l’essai patrimonial des 42 parcelles d’INRAE à Versailles : impacts de fertilisations centenaires en profondeur du NEOLUVISOL de lœss

    Après l’étude d’évolutions pédologiques et géochimiques dans l’horizon de surface (van Oort et al., 2016, 2017a), ce nouveau volet du projet de valorisation du dispositif des 42 parcelles de l’Inra de Versailles présente les effets d’apports continus de matières fertilisantes à l’échelle du solum, pour une dizaine de traitements : ammoniacaux, engrais-Na et/ou K, phosphatés, CaCO$_3$, fumier et témoins. Pour chaque traitement, les profils de teneur en éléments (0-120 cm) ont été comparés avec le bilan 1929-2014 en surface (0-25 cm), afin de raisonner la pertinence d’études des impacts d’activités anthropiques, restreintes à l’horizon de surface. En l’absence de végétation, 85 ans de traitements ont profondément marqué les sols : l’engrais ammoniacal provoque une forte baisse du pH, la décalcification et une forte aluminisation, parfois jusqu’à 1 m. Sous traitements alcalinisants, le pH est ≥ 8 et la CEC est quasi-saturée en Ca sur toute la profondeur. L’apport d’engrais sodiques et/ou potassiques peut affecter le complexe d’échange jusque dans le matériau parental ; les allures des profils de teneurs en argile évoluent de valeurs minimales en surface pour devenir maximales dans l’horizon BT, traduisant ainsi l’effet d’amplification du lessivage d’argile par les engrais Na/K.Quant aux éléments en trace métalliques (ETM), leurs profils de concentration corroborent en général les hypothèses de transfert en profondeur, formulées à partir des bilans géochimiques établis en surface (van Oort et al., 2017a) : i) accumulations distinctes de Cd, Mn et Co sous engrais ammoniacaux, et de Mo sous apport de CaCO$_3$, ii) allures analogues de profils de concentration en Fe, Sc et Tl et celle des teneurs en argile sous apport d’engrais Na et K, iii) allures de profils de concentration évoluant rapidement de valeurs minimales à maximales entre la surface et l’horizon BT pour Mg et Ni dans les traitements ‘acides’ et ‘monovalents’, confirmant leur mobilisation à la fois sous l’effet du pH et par lessivage. Cependant, sous apport de fumier, le profil de concentration de Mo témoigne de sa forte accumulation en profondeur, non-visible par le bilan Mo en surface ; sous scories, malgré un bilan positif de Mo en surface, l’ampleur de son accumulation en profondeur surprend. Quant au Cd, les apports par les scories ou le superphosphate restent confinés en surface. Par contre, sous apport de (NH$_4$)$_2$HPO$_4$, environ 2,6 kg/ha de Cd sont transférés en profondeur. Une telle quantité équivaut à la totalité de Cd apporté par l’engrais en 85 ans. Dans le traitement (NH$_4$)$_2$SO$_4$, la quasi-totalité du fond pédogéochimique local en Cd a été exportée des 50 premiers cm du sol et transférée entre 70 et 100 cm.Ce travail atteste des aspects originaux et spectaculaires d’impacts cumulés au cours de la fertilisation prolongée sur la composition des sols, sous l’horizon de bêchage. Il souligne l’intérêt de considérer le solum pour une évaluation optimale des risques liés aux activités anthropiques. Dès lors, nos résultats appellent à d’avantage d’expertise en pédologie dans les programmes de recherches environnementales, qui se limitent aujourd’hui trop souvent à des approches analytiques sur des échantillons collectés en surface des sols.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Folkert van Oort) 27 May 2020

    https://cea.hal.science/cea-02632508
  • [hal-02734030] Etude de la sensibilité des Enchytraeus albidus au cuivre par le développement d’outils biomarqueurs du stress écotoxique

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Florence Delval) 02 Jun 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02734030
  • [hal-04608175] Evolutions pédologiques centenaires et bilans géochimiques contemporains : intérêt de l’essai de longue durée en sol nu des 42 parcelles.

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Folkert van Oort) 11 Jun 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04608175
  • [hal-02733988] Lier anthropisation et présence de polluants sur un territoire : exemple des mares du Plateau de Saclay

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Sylvie Nelieu) 02 Jun 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02733988
  • [hal-01651297] Arsenic et vieilles parcelles

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Folkert van Oort) 28 Nov 2017

    https://hal.science/hal-01651297
  • [hal-01687885] Dernières nouvelles de 42 vieilles parcelles. Indicateurs d’évolutions pédologiques infra-centenaires en Néoluvisol de lœss nu, sous contrainte d’applications continues

    Ce travail présente un bilan des impacts de 85 ans d’apports d’engrais chimiques N, P, K, d’amendements basiques et organiques sur la composition et les propriétés d’un Néoluvisol de loess, en comparaison à des situations témoins sans apport. Cette expérimentation de longue durée est menée depuis 1928 en sol nu dans le dispositif des 42 parcelles à l’Inra de Versailles. Le bilan repose sur les résultats analytiques d’échantillons collectés en 2014 dans l’ensemble des horizons de surface. Les résultats sont confrontés à des données disponibles du sol initial de 1928. L’objectif est de préciser la nature et l’ampleur des évolutions physicochimiques, induites en moins d’un siècle, et d’identifier les processus pédologiques qui en sont à l’origine. En absence d’entrée de matières organiques (MO), de forts contrastes s’observent en fonction de la nature des apports minéraux, mais aussi dans les parcelles témoins : en 2014, d’une parcelle à une autre, l’écart maximal de pH est de 5,3 unités (3,5-8,8) et la CEC varie de 5,2 à 14,4 cmol+/kg. La garniture cationique varie de plus de 98 % de Ca échangeable dans les sols chaulés, à plus de 96 % d’Al échangeable dans les sols acides. Le carbone organique a perdu 50 à 75 % de la valeur initiale en 1928, et les teneurs en argile s’étendent entre 13 et 20 %. Des teneurs significatives de Mnéch s’observent dans les sols denses, alors que Feéch est détectable prioritairement dans les sols acides. Par contre, sous amendement de fumier, l’ambiance physicochimique est très différente, notamment par l’abondance de C organique (43-50 g/kg) et une forte valeur de la CEC, supérieure à 22 cmol+/kg. La nature, l’ampleur et la diversité des propriétés physicochimiques enregistrés dans les horizons de surface des sols des 42 parcelles en 2014 témoignent de différents processus pédologiques en jeu, actuels ou dans le passé. Dans les sols témoins, sous la seule contrainte de la minéralisation progressive des MO et des conditions atmosphériques, les propriétés et la composition ont considérablement changé : une acidification de 1-1,5 unités de pH, la lixiviation d’une proportion notable de cations bivalents et l’apparition de quantités significatives d’Al échangeable sur le complexe d’échange, une baisse de la CEC et une perte d’argile de 2 à 3 %. La migration d’argile, l’argilluviation, processus caractéristique dans les luvisols, apparaît amplifiée sous traitements ‘monovalents’, notamment sous apport de Na où la perte d’argile par lessivage peut atteindre jusqu’à 5 à 6 %. Sous apport de K, la perte d’argile est moindre, liée à un processus d’illitisation des particules de smectite par rétrogradation du K. De plus, les apports de phosphate naturel ou de superphosphate semblent également favoriser la migration d’argile, alors que les amendements basiques et de fumier limitent, voire stoppent le processus. Dans les traitements ‘acides’, sous apports d’engrais ammoniacaux ou de sang desséché, les cations échangeables initiaux (Ca, Mg, K, Na) ont été quasi-totalement lixiviés, et remplacés par l’Al. La forte aluminisation du milieu implique un processus de dissolution minérale, affectant en premier lieu les argiles fines (smectites). Les faibles valeurs de la CEC illustrent la perte notable de charges fixes liée à la dissolution partielle des smectites. Néanmoins, l’impact de l’altération en milieu acide sur la granulométrie apparait négligeable, car la teneur en argile dans les sols acides reste inchangée par rapport à 1929. Deux pistes sont envisagées pour expliquer ce constat : un processus de microdivision par l’altération de minéraux phyllosilicatés de taille limoneuse fine et leur transformation en particules argileuses, ou alors un processus de néoformation de phases secondaires à partir de Si, Al et/ou Fe libérés par dissolution d’argiles fines en milieu acide. Enfin, un processus d’agrégation à l’échelle des particules d’argile par le développement de liaisons fortes entre les particules d’argile et des phosphates-Al (ou –Fe) formés en milieu très acide est suspecté dans les sols sous phosphate d’ammoniaque conduisant à la sous-estimation de la fraction < 2 μm lors d’analyses granulométriques courantes. La palette très étendue de propriétés physicochimiques des horizons de surface dans les 42 parcelles souligne un laps de temps court en pédologie pour leurs changements, d’ordre infra-centenaire. Pour assimiler ces changements opérés en surface au développement de processus pédologiques, il est nécessaire à la fois de suivre l’ampleur et la chronologie des évolutions par l’analyse d’échantillons de la collection historique et d’étendre l’étude des impacts aux horizons E, BT, et C profonds. Ces travaux sont actuellement en cours.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Folkert van Oort) 18 Jan 2018

    https://hal.science/hal-01687885
  • [hal-02799554] Exploration de la biodiversité enzymatique comme indicateur de la qualité du sol en polyculture irriguée dans la plaine de Saïs (Fès)

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Aziza Kouchou) 05 Jun 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02799554
  • [hal-01628849] Pertinence d’indicateurs biochimiques de l’impact du Cr sur le vivant en polyculture irriguée en zone périurbaine (Maroc)

    Les eaux de surface utilisées pour !'irrigation de sols de la plaine fertile du Saiss (Maroc) sent affectées par une pollution significative en éléments traces métalliques (ETM), principalement en chrome. Une étude physico-chimique et biologique a été menée afin d'évaluer l'impact de cette contamination en chrome sur les fonctionnalités biogéochimiques des sols irrigués par les eaux de l'Oued Fes et l'Oued Sebou. Les analyses biochimiques (7 activités enzymatiques: laccase, arylsulfatase, b-glucosidase, b-galactosidase, phosphatase, arylamidase et uréase) de 6 sites d'étude ont permis d'établir des corrélations et des anti­corrélations entre différents paramètres mesurés et de mettre en évidence la particularité biochimique des sites étudiés. Les analyses des ETM devraient permettre d'étudier !'existence d'éventuelles corrélations entre la particularité biochimique de ces sites et leur contamination par les ETM, particulièrement le chrome VI. La perspective est de sélectionner des activités enzymatiques comme bioindicateur pertinent de la qualité des sols et pour améliorer les diagnostics de sols, notamment dans le cas des sites pollués.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Francoise Elsass) 05 Jun 2020

    https://hal.science/hal-01628849
  • [hal-02794149] Exposition et l'impact à long terme des éléments traces métalliques sur le fonctionnement microbien de sols ayant reçu des amendements : intérêt de l'approche pict

    L’épandage d’eaux usées et de boues de STEP sur les sols agricoles permet leur recyclage et leur valorisation en tant que fertilisants, mais aussi selon la récurrence des apports, induire des apports peut conduire à une multi contamination par divers contaminants, avec entre autre une accumulation d’éléments traces métalliques (ETM) qui peuvent atteindre des concentrations à risque pour le fonctionnement biologique des sols. L’enjeu majeur en évaluation du risque réside dans la caractérisation des relations exposition – impacts à long-terme. Cependant, les notions de biodisponibilité des contaminants et d’adaptation des microorganismes ne sont pas suffisamment considérées. Dans le cadre de ce travail, l’horizon de labour d’un sol agricole irrigué pendant près d’un siècle avec des eaux usées, a été échantillonné suivant des transects intégrant des gradients de contamination en ETM. Les résultats démontrent une corrélation positive entre les teneurs totales en ETM (Zn, Cu, Cd, Pb) et celles en Corg (et autres nutriments), du fait d’apports simultanés par l’irrigation. Les fractions extractibles (CaCl EDTA) sont corrélées aux teneurs totales. Les activités microbiennes (respiration basale et induite, activités enzymatiques extracellulaires, nitrification) sont dans l’ensemble positivement corrélées aux teneurs en nutriments (Cet N) et aux ETM. L’augmentation des teneurs en Corg et nutriments le long des gradients en ETM, pourrait limiter la biodisponibilité des formes d’ETM impactantes, tout en favorisant l’activité microbienne. De plus, une approche PICT (Pollution Inducing Community Tolerance), révèlent l’acquisition de tolérance fonctionnelle dépendant des teneurs en ETM. Les évolutions de la structure génétique des communautés bactériennes et fongiques suggèrent un possible remplacement des populations microbiennes sensibles par des tolérantes.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Olivier Crouzet) 05 Jun 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02794149
  • [hal-02648921] No evidence for effect of soil compaction on the degradation and impact of isoproturon

    Soil is damaged by several threats and, among them, chemical contamination by pesticides and compaction. However, the effect of compaction on the fate of pesticides in soil, and the impact of pesticides on soil biological functioning are unknown. Therefore, we studied the effect of soil compaction on the degradation of the herbicide isoproturon, and the impact of this herbicide on an enzyme activity (β-glucosidase) involved in the C soil cycle. Undisturbed soil samples were prepared at different bulk densities, treated with isoproturon then incubated at 18°C in darkness for 63 days. The results showed that soil compaction did not modify significantly the degradation of isoproturon, neither the formation rates nor the nature of its metabolites. Moreover, compaction did not modify the impact of isoproturon on β-glucosidase activity. To our knowledge, these are the first results concerning the interactions between soil compaction and the degradation and impact of a pesticide.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Laure Mamy) 24 Jan 2023

    https://hal.inrae.fr/hal-02648921
  • [hal-02754257] Impact of antibiotics from pig manure on soil microorganisms and earthworms

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Angélique Igel-Egalon) 14 Mar 2023

    https://hal.inrae.fr/hal-02754257
  • [hal-02753223] La validation de méthodes d’analyse physico-chimiques : intérêt et applications en recherche

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Anne A. Jaulin) 03 Jun 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02753223

Date de modification : 06 novembre 2023 | Date de création : 02 décembre 2014 | Rédaction : Sophie Formisano communication